CAS Médiation en entreprise



Enjeu

La médiation prend depuis 20 ans une ampleur remarquable. L’intérêt que lui porte le monde économique, politique, juridique et social interroge plus d’un chercheur et philosophe. Nombre d’acteurs professionnels, institutionnels ou associatifs préconisent cette approche face aux profondes mutations que traverse notre société et aux conflits qui en résultent.

La médiation offre un mode supplémentaire de gestion du conflit et s’inscrit aussi dans le phénomène contemporain de la transformation de l’action publique et des modes d’intervention de l’Etat. Les conflits générés par les difficultés de la vie moderne, ne sont plus traités par la puissance symbolique de l’Etat, mais avec les ressources des personnes et de l’entreprise. La médiation participe de la régulation sociale et s’inscrit dans les profondes mutations que traverse notre société. Comment aujourd’hui pouvons-nous aborder la question du lien social à un moment où la seule force de la puissance publique ne permet pas de le conserver? Comment peut-on faire face aux changements contemporains ?

Le concept de la « gestion des conflits » est relativement nouveau pour le monde de l’entreprise. Toutefois, la prise en compte d’un traitement des conflits et d’une issue positive peuvent se traduire par une satisfaction de tous les protagonistes. En effet, les conflits ne sont pas une fatalité car ils proviennent des protagonistes eux mêmes que cela soit au sein de l’entreprise ou dans ses relations commerciales externes.

Les conflits peuvent être prévenus et gérés non seulement pour éviter des conséquences négatives mais également en tirer des avantages. Sous ses formes coopératives, la gestion des conflits implique la négociation avec ou sans l’assistance d’un tiers (négociation, conciliation, arbitrage et médiation, droit collaboratif).

Les conflits non gérés au sein de l’entreprise ont des coûts exorbitants. Dans le milieu du travail, garantir la personnalité et la santé physique et psychique des travailleurs est une obligation légale. Dans une étude commandée en 2000 par le Secrétariat d’Etat à l’économie, 58% des personnes interrogées estimaient que les conflits et le mobbing constituent la source première du stress. Cette réalité engendrerait en Suisse un coût annuel de quatre milliards. Le phénomène, s’il est d’abord humain, est donc aussi économique.

Il en va de même dans les conflits entre partenaires commerciaux. Un litige, lorsqu’il est traité par les tribunaux ou l’arbitrage, peut durer des années, occasionne des frais très importants et risque d’entraîner une rupture définitive des relations commerciales.

La prise en compte de modes coopératifs de traitement des conflits renforce les partenariats entre entreprises et prestataires de services, entre partenaires commerciaux de différents pays, entre compagnies qui fusionnent, entre partenaires sociaux.

Coopérer pour trouver ensemble des solutions qui prennent en compte les intérêts et les besoins de toutes les parties concernées permet de maintenir des relations commerciales de longue durée et de créer un climat de travail basé sur le respect de la personnalité des collaborateurs.

Avec l’entrée en vigueur du nouveau Code de procédure civile suisse en 2011, les accords trouvés en médiation pourront être homologués par la justice. Cette importante réforme institutionnalisera ce mode de traitement coopératif des conflits qui deviendra dès lors un outil indispensable de gestion pour les entreprises.

Type de participants

Cette formation s'adresse à ceux qui veulent acquérir les instruments pour appliquer la médiation en entreprise et aux aspects commerciaux. Pour les participants qui désirent se faire certifier comme médiateurs professionnels par la Fédération suisse des associations de médiation (FSM-SDM infomediation.ch), un module complémentaire de 80 heures (ateliers et activités de terrain supervisées) est organisé par le Groupement Pro Médiation à l'issue du CAS.

Pré requis

Répondre aux critères des formations postgraduées ou sur « dossier » pour des cas particuliers. Rencontre avec le candidat, échange d’informations et engagement mutuel. Le candidat doit être en emploi, dans une situation pratique d’application de l’enseignement.

Objectifs du CAS

Les participants au Cas MEDIATION se familiariseront avec les méthodes coopératives de gestion des conflits et élaboreront des dispositifs au sein de leurs entreprises.




 

Responsable du CAS

François Gonin

Responsable pédagogique

Mme Florence Studer Ridore
Groupement Pro Médiation
tél. +41 (0)79 669 87 17
www.mediations.ch

Inscription

Inscription MAS HCM